L'Apprenti Sorcier

de J.W. von Goethe

L’APPRENTI SORCIER
De J.W. Von Goethe
Création en 2014 au cinéma d’Alençon

Cette action culturelle de sensibilisation aux processus du réchauffement climatique, réalisée auprès d’une classe de CE2 (École Jules Ferry, Alençon), a donné lieu à un spectacle en deux parties, créé dans le cinéma les 4 Normandy d’Alençon.

PARTIE 1 : « L’Apprenti sorcier » de J. W. Von Goethe (20 min)

Dans la première partie de ce spectacle, l’apprenti sorcier est sur scène (interprété par le comédien). Le décor dans lequel il évolue est projeté sur l’écran derrière lui et se met en mouvement selon les péripéties de son aventure. A peine le maître sorti de la pièce, l’apprenti découvre qu’il peut accéder au pouvoir.
« Cette fois, il est bien parti. Cette magie qu’il m’interdisait est enfin à ma portée. »

L’apprenti sorcier joue avec le feu en faisant intervenir le surnaturel dans l’ordre établi et se confronte aux conséquences de cette prise de risque inconsidérée. Une fois le processus mis en marche, tout s’accélère, déborde et menace. Cet argument offre un support imaginaire idéal pour provoquer la réflexion des jeunes spectateurs sur la relation ambivalente que l’Homme entretient avec la Nature.

La bande-son diffusée en multi-canal et la musique interprétée en direct par le pianiste soutiennent les dynamiques du conte. En plongeant les jeunes spectateurs dans une histoire à rebondissements, et grâce aux moyens de la projection cinéma, on ouvre le champ aux thématiques abordées dans la deuxième partie.

PARTIE 2 : «LeQuoiQueQuiDonc» (20min)

Quand le comédien réapparaît, il se fait conférencier: il informe en s’appuyant sur des animations visuelles projetées sur le grand écran. Après la proposition poétique de la première partie, cette deuxième moitié du spectacle transporte les jeunes spectateurs dans le réel. En écho à la catastrophe provoquée par le personnage de l’apprenti sorcier, l’effet de serre, le réchauffement climatique, la montée des eaux, permettent de mettre en lumière les conséquences de ces phénomènes sur les territoires et populations du monde… En conclusion, des vidéos courtes et ludiques invitent les spectateurs à changer certaines de leurs habitudes pour réduire leur impact sur l’environnement.

Equipe

Co-mise en scène : Virginie Boucher et Etienne Briand
Chorégraphie : Anne Mousselet
Interprétation : Etienne Briand (comédien) et Cédric Grenelle (musicien compositeur)
Création vidéo : Florent Cordier
Création son : David Taburet
Création lumière : Florent Catteau

Création soutenue par la ville d’Alençon

les Ouranies théâtre
les Ouranies théâtre
les Ouranies théâtre