LES OURANIES

Compagnie conventionnée par la Ville d'Alençon

Le projet 

Nous adaptons pour la scène différents formats d’œuvres littéraires en cherchant à en restituer les atmosphères et impressions par des propositions de jeu innovantes.

Pour cela, nous questionnons tous les possibles entre la présence de l’acteur en scène et les projections d’images sonores et visuelles. Le jeu d’acteur est chorégraphié : gestes, mouvements et déplacements nous invitent au cœur de l’action.

Ces dernières années, la compagnie a créé de nombreux dispositifs associant lecture d’oeuvres littéraires et installations multimédia. La création sonore y tient une place déterminante ; à travers elle, nous travaillons à faire émerger l’atmosphère du texte et la musicalité de son écriture, au service de l’imaginaire de l’auditeur.
Ces lectures immersives ont vocation à proposer une expérience sensible. Elles sont des invitations à (re)découvrir l’intensité de la littérature auprès de tous les publics.

Nos créations visent à plonger le spectateur dans un imaginaire fort grâce à une utilisation singulière des nouvelles technologies. Dans cet univers plein de contrastes, poésie onirique et humour décalé se côtoient.

Du hors les murs à la salle de spectacle, du seul en scène à la pièce chorale, en passant par la lecture immersive, nous écrivons du spectacle vivant sur mesure. La création prend source dans des références artistiques multiples. Littérature, cinéma, arts plastiques, musique sont les portes d’entrée que les deux artistes associés croisent et réfléchissent.

Cette transdisciplinarité est à l’origine de notre geste artistique.

les Ouranies théâtre

2012

Naissance de la compagnie et création du spectacle « L’Enfant d’Éléphant » de Rudyard Kipling dans le cadre du printemps des poètes

2013

Compagnie conventionnée par la ville d’Alençon et création du spectacle « Dompter la Bicyclette » de Mark Twain à la Scène Nationale 61.

2014

Création du spectacle « L’Apprenti Sorcier » de J.W. von Goethe au cinéma les 4 Normandy.

2015

Restitution de « Les Réminiscences du Musée » au Musée des Beaux-arts et de la Dentelle d’Alençon et création de « La Dentelle à Fleur de Peau » à l’occasion du 350ème anniversaire de la création des Manufactures Royales de la Dentelle.

2016

Reprise de « L’Enfant d’Éléphant » au relais culturel régional de Ducey, de « La Dentelle à Fleur de Peau » et labo de « Les Absolus » à la Scène Nationale 61.

2017

Création du dispositif « La Puce à l’oreille » au Salon du livre d’Alençon, et tournée de « L’Enfant d’Éléphant ». Appel à projet DRAC « C’est mon Patrimoine ».

2018

Création de « Au-dedans l’Univers » à partir de textes de Jon Fosse à la Scène Nationale 61, tournée de « L’Enfant d’Éléphant » et du dispositif « La Puce à l’oreille ».

2019

Tournée de « La Puce à l’Oreille », de « Au-dedans l’Univers ». Création du dispositif de lectures immersives « jukebox Family » et « le Phonographe poétique ». Appel à projet DRAC Culture-Justice « Comme par hasard… »

2020

Création du dispositif de lectures immersives « La Maison Usher ». Réalisations de courtes vidéos : « Tschüss », « Mission Patrimoine », « L’esprit du Point » et la série « Mon Ado, Mode d’emploi ».

2021

Tournée de « Au-dedans l’Univers ». Reprise et tournée de « Dompter la Bicyclette ». Début création 2023 « Ce Chat qui est en toi ». Réalisations de courtes vidéos : « Portes ouvertes du CRD », « Le vol d’Icare », « B(e)audelaire ». Appel à projet DRAC Culture Justice « On y était… »

La compagnie a reçu pour ses projets le soutien de la ville d’Alençon, du conseil départemental de l’Orne, du conseil régional, de la DRAC Normandie. La compagnie a bénéficié de l’aide du programme LEADER (fonds européens) pour l’acquisition de matériel.

Les artistes associés

les Ouranies théâtre

VIRGINIE BOUCHER

Après avoir suivi une Licence théâtre et une formation professionnelle initiale de comédienne à l’ACTEA entre 1994 et 1998, Virginie Boucher a poursuivi sa formation théâtrale en participant à des stages professionnels à Caen, Paris et Bruxelles entre 1999 et 2004. Ces rencontres avec des créateurs aux inspirations diverses (Sophie Quénon, Guylaine Cosseron, Marc Frémond, Armel Roussel, Yves Marc, Carlo Boso, Georges Appaix, Thomas Jolly…) ont nourri son travail de comédienne.

Entre 2005 et 2010, elle a beaucoup travaillé avec Olivier Lopez, metteur en scène associé à La Cité Théâtre (Caen). De nombreuses sessions de recherche autour de textes classiques et contemporains et les créations de La Belle Echappée Belle (clown chorégraphique) de La ménagerie de verre (Tennessee Williams), d’Eldorado (Marius von Mayenburg) ont marqué ce compagnonnage. Au travers de ce parcours, progressivement, l’envie d’écrire, de proposer une dramaturgie autour de textes littéraires et de les mettre en scène, s’est naturellement imposée à elle.

Ses expériences artistiques des dernières années ont confirmé son désir de travailler le texte comme partition, support de l’incarnation d’une atmosphère. Sa pratique de la danse et de la musique ont forgé une sensibilité particulière au tempo, à l’énergie d’une écriture, à ses reliefs autant qu’à sa part immergée.

Artiste associée à la compagnie Les Ouranies théâtre depuis 2012, elle crée en collaboration avec Étienne Briand des projets transdisciplinaires en salle et hors les murs.

les Ouranies théâtre

ETIENNE BRIAND

Suite à des études d’Arts du Spectacle à l’université de Rennes, Étienne Briand fait plusieurs stages au Théâtre National de Bretagne sous la direction de Stanislas Nordey, Olivier Dupuy, Serge Tranvouez. Il poursuit sa formation de comédien à l’ACTEA Cité Théâtre à Caen pendant deux ans (2002/2004) où il suit des stages dirigés par Mladen Materich, François Lazarro, Paul Chiributa, Philippe Müller, Yves Marc et Claire Heggen.

Parallèlement, il s’inscrit au Conservatoire de Caen, où il obtient son Diplôme d’Études Musicales en trombone. Il participe à différentes créations de la Scène Nationale d’Evreux, sous la direction de Jacques Falguières, et intègre son équipe pédagogique.

Artiste associé des Ouranies Théâtre depuis la création de la compagnie en 2012 aux côtés de Virginie Boucher, il est plus particulièrement en charge de la direction technique des spectacles pour lesquels il imagine des dispositifs scéniques singuliers. En 2013 dans «Dompter la Bicyclette» de Mark Twain, Étienne Briand interprète un personnage chevauchant un vélo monté sur ressorts placé devant un décor vidéo-projeté. En 2014, il joue «L’Apprenti Sorcier» de Goethe ; ce spectacle créé dans une salle de cinéma explore de nombreuses interactions entre jeu d’acteur et vidéo en live. En 2015, s’appuyant sur l’usage des nouvelles technologies, il tisse un lien entre souvenirs et œuvres d’art pour sa mise en scène du projet «Les Réminiscences du Musée». Dernièrement, avec «La Dentelle à fleur de Peau», il cherche comment différents supports de projection vidéo (écran en tulle, pierres, arbres) peuvent nourrir le propos de la création.